RACISME MADE IN FRANCE…

Diversité française

Origine de cette jolie illustration :

http://tecfa.unige.ch/etu/LME/0203/andujar1-buechli1-gazzola1/scenario.html

(La mode de la propagande « France Black Blanc Beur » = has-been…)

 


Pour ma part j’ai assisté à une grande diversité de racismes.
Quasiment toutes les combinaisons imaginables pour la France :
blanc sur noir , noir sur blanc, arabe sur blanc, sur jaune, sur juif …
blanc sur arabe, noir sur juif, jaune etc…

Ce qui est désolant pour la France, c’est qu’en toute objectivité on ne voit pas les associations dites anti-racistes lutter contre tous les racismes (sans discrimination comme dirait l’autre). Chelou quand même… Je veux bien croire que dans ces associations il y ait des personnes vraiment sincères qui se battent contre toute discrimination. Mais de manière officielle et médiatique , il est clair que ces associations ne font pas usage de leurs structures, de leur médiatisation pour dénoncer racisme ou discrimination concernant Les Asiatiques. De fait, certains pourraient croire que ça n’existe pas ou qu’on peut se défouler sans crainte…

Il semble y avoir des spécialisations :
certains ne s’occupent que du racisme anti-arabe avec extension à l’international et au religieux. D’autres « noirs et arabes » et de temps en temps « un peu de juif » (la mode de l’antisémitisme oblige…), etc.

Ces associations devraient se condamner elle-même pour discrimination me disait un français d’origine asiatique l’autre jour. Les Asiatiques doivent-ils procéder comme la communauté juive : mettre en place leurs propres comités de vigilance ?

Récemment un cas très parlant : comment est-il possible que SOS racisme n’ait pas réagi après les propos de Mohamed Sifaoui , membre du bureau national de SOS racisme ! Je rappelle : “Globalement, les asiatiques se foutent de la communauté nationale… veulent pas s’intégrer… sont là que pour faire de l’argent … vivent au dessus des lois de la république…” Ils auraient pu signifier haut et fort qu’ils n’étaient pas solidaires de ces propos. Moi j’ai rien entendu…

Seules des associations asiatiques ont réagi, témoignant de leur indignation à l’offense qui était faite aux asiatiques de France , seule la télévision chinoise a réagi contrastant avec la télévision française où  bouche cousue semble avoir été le mot d’ordre…

Après des affaires comment celle-ci comment peuvent-ils prétendre à une quelconque crédibilité, justice, impartialité réel désir de lutter contre tous les racismes en France ? Après des coups comme celui-là , comment un asiatique peut-il faire la démarche vers une association de ce type s’il est victime ?

Je suis convaincu que nombres d’asiatiques de France et bien d’autres (pas forcément asiatiques) estiment que SOS et cie ne luttent pas contre le racisme les touchant. Il suffit de voir l’année dernière à quel point les médias français ont cultivé la thèse du péril jaune à l’intérieur comme à l’extérieur des frontières françaises et à quel point les dites associations sont restées silencieuses, complaisantes … Il faut vraiment ne pas avoir regardé la télévision en 2007 pour ne pas avoir remarqué cela. Les anti-racistes officiels avaient le droit, le pouvoir le devoir de l’ouvrir, de gueuler comme ils le font habituellement pour les autres communautés. Moi j’ai rien vu …

A noter qu’on trouve le même type de constat concernant le racisme dit « anti-blanc » : d’un côté des associations qui ont tendance à nier son existence ou a ne pas en tenir compte et de l’autre ceux qui en sont victimes, doublement victime puisque leur souffrance a tendance à être niée y compris médiatiquement…

Mais enfin, en France du racisme il y en a dans tous les sens … Par quel miracle cela pourrait être à sens unique ? Pourquoi tous ne sont pas fermement condamnés ? Certains vont me dire oui mais tu vois ça concerne plus certains que d’autres … Comme si certains cas étaient tolérables et d’autres pas…Et même s’il s’avérait que certains cas de figure sont moins nombreux, est-ce une raison pour mépriser ces quelques victimes ? Quand on prétend lutter contre Le racisme, et bien en principe on lutte contre toutes ses formes sans exception… Sauf si la sincérité manque à l’appel…

La question est en fait : y a-t-il un vrai désir en France de lutter contre le racisme quelle que soit la victime? On peut aussi se demander : l’antiracisme n’est-il voué qu’à être un instrument politique, idéologique?

La discrimination dans la lutte contre le racisme, une invention made in France qu’il faut encore et encore dénoncer.

5 Réponses à “RACISME MADE IN FRANCE…”


  • je suis entièrement d’accord avec vous !!!
    Je n’ai vu aucune plainte de SOS Racisme contre les propos médiatique sur les asiatiques tel que l’émission le Droit de Savoir « j’ai infiltré le milieu asiatique ! En tant qu’asiatique, je vécu pas mal de discrimination dans la rue depuis ces fameux reportages !!!

    SOS Racisme n’est il pas un peu hypocrite??? ou est votre bon sens et vos jolie paroles??

  • j’approuve entièrement les propos de l’auteur de cet article ! notamment lorsqu’il parle de « Racisme Antiblanc » qui n’est pas pris en compte, c’est une réalité. A mon sens, SOS racisme ne fait que renforcer le racisme. d’autre part des individus profitent de cette association pour se prétendre victime de racisme afin d’obtenir dommages et intérêt !

    je suis également d’accord avec chunyuu qui « pense » que SOS racisme est hypocrite, leurs actions ne font que diviser davantage le peuple en communautés! je réclame la dissolution de cette organisation :p

  • Intéressant.

    Voilà qui en dit long sur les associations prétendument bien intentionnées style « SOS racisme », ou « RSF »…
    La recherche.. des intérêts personnels! (C:)

    ————————————-

    Voila le monsieur qui a fait mettre les menottes sur la tour Eiffel, que les Français ecoutent :

    http://www.rue89.com/2007/08/26/quand-robert-menard-de-rsf-legitime-la-torture
    Robert Ménard franchit un pas, puisqu’il se pose « la question » de savoir si, en règle générale, la torture et la liquidation de membres des familles de preneurs d’otage (donc à priori innocents) est, ou non, légitime! Il précise cependant, dans l’hypothèse où ce serait sa propre fille qui serait victime d’une telle prise d’otage: « Je vous le dis, il n’y aurait aucune limite. »

    http://www.leplanb.org/le-proces/le-proces-de-robert-menard.html
    L’accusé (Robert Ménard): J’ai déjà répondu en 2005 à la revue Notre Temps : « À RSF, ce n’est pas notre priorité. » Comprenez-moi : j’ai besoin des médias pour faire la promo de RSF et de ses albums, je vais pas leur cracher dessus ! Poutine et Castro en revanche ne me donnent pas un centime. Alors, sur eux, c’est feu à volonté !

    http://www.iran-resist.org/article4416
    Il y a quelques années, ils (les mollahs) ont ainsi lancé des faux opposants journalistes notamment avec l’aide de ROBERT MENARD de RSF, mais le projet n’a pas été assez fédérateur. Ils ont réessayé avec les faux opposants étudiants et ce fut encore un échec à cause de ses membres controversés. Ces opérations avaient des défauts qui provoquaient ces échecs : elles étaient fondées sur des personnalités et non sur un combat et seule la presse de gauche (Libé, l’Huma, Le Monde Diplomatique et Marianne) en parlait à ses lecteurs plus ou moins distraits. »

    http://www.gauchealternative.org/spip.php?article1190
    Au fur et à mesure que l’association se développait, les opérations devenaient de plus en plus spectaculaires. Se sont posées deux questions : n’y avait-il pas une contradiction à dénoncer certaines dérives du système médiatique et d’utiliser les mêmes procédés dans nos démarches d’interpellation ? De son côté, Robert Ménard pensait qu’il fallait mettre en sourdine toute l’activité de critique des médias pour bénéficier du soutien des grands journaux et des grandes chaînes de télé.

    http://blog.telestar.fr/2008/04/eric_naulleau_attaque_robert_m.php
    La réponse d’Eric Naulleau ne s’est pas faîte attendre :  » Se faire reprocher un fond de commerce quand Robert Ménard a fait des droits de l’homme un business, je trouve ça assez paradoxal. Ca me fait penser que je n’y suis peut-être pas allé assez fort avec lui. Robert Ménard se prend pour une icône intouchable, je vois clair dans son jeu. Il manie l’insulte, ce que moi je ne fais jamais. Regardez où est l’agressivité, où est l’insulte. Elle n’est pas de mon côté, elle est du côté de Ménard ».

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_M%C3%A9nard

    —————————–

    On dit toutes sortes de choses discutables sur la Chine dans la plus grande indifférence récemment.
    Tandis que ce genre d’information n’était relayé par personne :

    —————————–

    Demission de Patrick French, directeur de la Free Tibet Campain

    Patrick French, alors qu’il était directeur de la « Free Tibet Campaign » (Campagne pour l’indépendance du Tibet) en Angleterre, a été le premier à pouvoir consulter les archives du gouvernement du Dalaï-Lama en exil. Il en a tiré des conclusions étonnantes.

    Les Chinois ont-ils liquidé les Tibétains ?
    http://www.solidaire.org/ 31-05-2006

    Il en est arrivé à la conclusion dégrisante que les preuves du génocide tibétain par les Chinois avaient été falsifiées et il a aussitôt donné sa démission en tant que directeur de la campagne pour l’indépendance du Tibet (1).

    Dans les années soixante, sous la direction du frère du Dalaï-Lama, Gyalo Thondrup, des témoignages furent collectés parmi les réfugiés tibétains en Inde. French constata que les chiffres des morts avaient été ajoutés en marge par après. Autre exemple, le même affrontement armé, narrée par cinq réfugiés différents, avait été comptabilisée cinq fois. Entre-temps, le chiffre de 1,2 million de tués par la faute des Chinois allait faire le tour du monde.

    French affirme que ce n’est tout bonnement pas possible : tous les chiffres concernent des hommes. Et il n’y avait que 1,5 million de Tibétains mâles, à l’époque. Il n’y en aurait donc quasiment plus aujourd’hui. Depuis, la population a augmenté pour atteindre presque 6 millions d’habitants actuellement, soit presque deux fois plus qu’en 1954. Chiffre donné et par le Dalaï-Lama et les autorités chinoises, étonnamment d’accord pour une fois.

    Les observateurs internationaux (la Banque mondiale, l’Organisation mondiale de la santé) se rangent d’ailleurs derrière ces chiffres. N’empêche qu’aujourd’hui encore, le Dalaï-Lama continue à prétendre que 1,2 million de Tibétains sont morts de la faute des Chinois.
    (Jean-Paul Desimpelaere)

    ————————————

    Pour lire des témoignages sur les nombreux faux-procès faits à la Chine notamment à l’occasion de la mascarade tibétaine en 2008 :

    http://spe.over-blog.com

Laisser un Commentaire




jean's blog |
Agrocarburants, un réel inv... |
Un pékin dans la ville |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Salles la Source - le lien -
| découvrir la nouvelle
| des sujets et des opinions