Archive mensuelle de mars 2008

BOYCOTT FRANCAIS : L’EXCEPTION PHILIPPE NGUYEN TANH…

 

Une Exception à ce qui apparait tel un boycott français à « la couleur au poste de maire »? Pour les 36000 et quelques communes de France, il y a un maire français d’origine asiatique, un Nguyen qui plus est ! Etiqueté PS (désolé comme dirait l’autre), il est passé presque inaperçu… tradition politico-médiatique française  du camouflage du pan asiatique de la diversité oblige…

son édito

Sa biographie

En vidéo

Philippe Nguyen Tanh sera donc le maire de Vernon pour les 6 prochaines années.

C’est Made in France…

 

 

ELECTIONS MUNICIPALES : LA DIVERSITE ELLE EST OU?…

Ces élections municipales sont marquées par un résultat logique au simulacre de désir de diversité. « La couleur » au poste de Maire est aux abonnés absents. Fallait s’y attendre…

Est-ce étonnant? Non, quand on n’est même pas capable de définir convenablement la dite diversité française, forcément, les discours de tolérance sonnent faux. Au fond, les gens savent bien que la France ça n’a jamais été réellement « Black Blanc Beur » (n’en déplaise à la propagande de certains), que ce n’a été que concept marketing et symbole de l’instrumentalisation du racisme. Surtout avec « les contradictions ambulantes » que représentent le million d’asiatiques de France… Tragique constat que cette logique du « Les asiatiques on sait qu’ils sont là mais on préfère taire leur existence par intérêts politiques, personnels et/ou mépris, ignorance, que sais-je. »

De fait, le concept de diversité tel qu’il a été vendu est bancal. Aujourd’hui on peut voir une conséquence grave d’un manque de sincérité sur la question : au moment du vote, un côté communautarisme ou instrumentalisation du racisme qui ressort en cas de candidat non blanc. Cela freine les ardeurs et les résultats finaux parlent d’eux-mêmes. Cela va être rude pour sortir de ce schéma…

La France a facilement 20 ans de retard sur les Etats Unis dans le domaine qui, à ce niveau là, peuvent aujourd’hui, nous donner des leçons. (même si les USA, bien sûr, ont ausi leur propres problèmes communautaires…), Et pourtant il faut voir d’où ils sont partis avec la ségrégation raciale, Malcom X (une époque pas si lointaine)… et où ils sont à présent avec un Obama omniprésent pour le camp Démocrate. Pendant ce temps la France et son histoire coloniale a peu progressé (certains diront régressé…) concentrant ses efforts sur les jolies paroles plutôt que sur les actes avec un art de l’alibi pour faire tolérant et un côté faux- cul qui ne trompent plus grand monde puisqu’à la base, encore une fois, il y a une erreur de définition…

Remarque supplémentaire : Notez la prouesse américaine au sein même de la télévision française : en dehors de quelques initiatives fortes de quelques français d’origine asiatique (par exemple Jean-Michel Hua, le créateur, réalisateur, acteur principal de Brother & Brother et 8 heures Cono), ce sont Les Américains qui font exister les asiatiques dans la télévision française via leurs grandes séries : Ally Mac Beal, Lost, Prison Break, New York Unité Spéciale… ou encore Gilmore Girls,Ugly Betty.

Un constat Made in France…

Lle rappel de la liste de Félix Wu qui, si elle n’a pas été victorieuse (mais tel n’était pas son but…), a le mérite d’exister en faisant une place à plus de 10 origines différentes (cf son site vuedu13.com). ..

Nous avons donc :

Felix WU /Yoan- Sophie GAUTIER

Michel BANASSAT / Nyamoye DIARRA

Nghia PHAM VAN /Ginette BLOTIERRE

Jacques MATHIEU /Florentine RASAMOELINA

Georges VIDAL /Celine RICARD

Samir AOUINA / Marie-Camille SERRE

Mustapha LAACHI / Angelique WARAIN

Herve VERNIERS / Denise WU

Rene ARAV / Narcisa-Florica IONESCU-IOAN

Tsai Chen CHENG /Sylvie DUMOULIN

Khuong NGUYEN / Marie-Elvire DE MORO-GIAFFERRI

Eric MULA / Lory MULA

Benjamin PATOU / Nathalie BOURDON

Richard TELLIER / Sophie DUDOUIT

Stephane PHUNG / Cecile BEDOIAN

Olivier LODEHO / Corinne SKUZA

Gregory MARCIANO / Katia BROZEK

Blaise PARINAUD / Laetitia GONDALLIER DE TUGNY

Olivier HASKI / Colette CHADUTEAU

Xavier ALBINHAC

Notez qu’on y trouve même un des 40000 Nguyen de France

JOURNALISME FRANCAIS : LA QUESTION DE LA DEONTOLOGIE…

2 citations de Coluche qui font écho à l’actualité, à la perte de crédibilit du journalisme français :

« Les journalistes ne croient pas les mensonges des hommes politiques mais ils les répètent, c’est pire! »

« Les sondages, c’est pour que les gens sachent ce qu’ils pensent. »

Le résultat du 1er tour des élections municipales (en étant bref : élections locales qui marque une victoire nationale (plus ou moins grande selon les sensibilités) de la Gauche sur la Droite) ramène encore une fois à la question de la crédibilité de l’information délivrée en particulier dans un contexte d’élections. Une question étroitement liée actuellement à l’exploitation, à l’impact du sondage servi à toutes les sauces …

Petit rappel Wikipédia : la déontologie journalistique

Théoriquement ce qu’on peut attendre des médias informatifs traditionnels c’est une information exacte (en tous cas au minimum honnête), en particulier, non altérée par l’opinion personnelle de ceux qui la délivrent. A la base n’ont ils pas devoir d’intégrité? Le cas de figure le plus grave, embêtant, dramatique (fait ton choix…) est celui où un journaliste veut dire au spectateur/lecteur comment il faut penser (appelé communément propagande). Dans ce but, il présente comme information vérité son point de vue personnel. Cas de figure qui gagne du terrain dans la télévision française. Constat navrant : comme de plus en plus de français je passe une partie de mon temps à recouper les infos, comparer les différentes sources pour être sûr que ce qu’on me raconte est vrai tant la confiance n’y est plus. L’expérience prouve que ce n’est pas inutile… Bien sûr, toute le monde y compris les journalistes a le droit d’avoir ses opinions. C’est normal qu’il y ait des médias ouvertement à gauche ou à droite, que chacun ait sa propre analyse sur les questions de société. Mais le fait que ce soit un avis personnel doit être clairement notifié, qu’il n’ait pas tromperie sur la marchandise . (film documentaire (= un point de vue), reportage (= informer avant tout) et même fiction (= raconter une histoire) étant allégrement mixés ces derniers temps…) Certains ont des positions pour le moins ambigues… Ce qui me rend vraiment perplexe c’est de voir des journalistes « girouettes »notamment dans le cadre du service publique!Le sondage définit-il la ligne éditoriale des rédactions? On est de façon récurrente dans la dictature de la mode, du bouc émissaire ou encore du côté du vainqueur… Des précédents illustrant le phénomène : on crache allègrement sur une minorité puis la mode changeant on veut la mettre en valeur de façon ostentatoire (en prenant au passage un autre bouc émissaire) mais avec une sincérité qui reste à démontrer ( le soit-disant désir de diversité étant « à la tête du client » et non pas, ce qui serait logique, pour tous (spéciale dédicace, bien sûr, aux asiatiques de France)). Tout récemment, dans un autre registre , les 30 ans de la mort de Claude François. L’anniversaire de sa mort est célébré régulièrement mais c’est cette année que tout le monde se jette dans le business « Claude François il était pas gentil »… Pourquoi tous la même année et pas aux 10 ans ou aux 20 ans…Réponse : parce que c’est la mode. .. Autre exemple, le cas Sarkozy : quand il gagne on assiste au défilé de journalistes lui passant la brosse dans le dos et quand il baisse dans les sondages les mêmes journalistes participent à la mode de l’Anti-Sarkozy primaire. L’adorer quand il gagne et le détester quand il perd, passer d’un extrême à l’autre surtout quand on a devoir d’informer c’est franchement « chelou ». Quelle belle mentalité en plus.

L’information est, de la sorte, complètement décrédibilisée, encore plus que dans le cadre d’une approche ouvertement partisane. « Dieu soit loué » comme dirait l’autre… ce n’est pas une façon de faire adoptée par tous, ce n’est pas (encore?) la règle. Mais le phénomène est loin d’être anodin tant il a pignon sur rue dans les principaux réseaux d’information en particulier audiovisuels. C’est la mode qui dirige l’information en France? Il est passé où le désir d’informer vraiment?

Le journalisme made in France est franchement mal placé pour donner des leçons au reste du monde en termes d’indépendance, de logique de propagande… d’ailleurs la France fait partie des états de l’Europe pointés du doigt pour tout ce qui tourne autour de la corruption …




jean's blog |
Agrocarburants, un réel inv... |
Un pékin dans la ville |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Salles la Source - le lien -
| découvrir la nouvelle
| des sujets et des opinions