LE FUTUR DE L’ECONOMIE ASIATIQUE…

 

Les pays asiatiques vont connaître « une croissance plutôt rapide » au cours des deux prochaines décennies, l’Indonésie et le Vietnam émergeant comme les deux nouvelles vedettes derrière la Chine et l’Inde, a prédit mardi le président de la banque britannique HSBC, Stephen Green.

  »L’Asie, ce n’est pas que la Chine ou l’Inde », a noté lors d’une réunion de presse le patron du géant bancaire, dont le nom est l’acronyme de « Hong Kong and Shanghai Banking Corporation », et qui vient d’installer son directeur général Michael Geoghegan à Hong Kong.

M. Green a encouragé à « regarder du côté de l’Indonésie et du Vietnam », outre la Corée du sud, notant aussi au passage que « le Bangladesh est en train de devenir de plus en plus intéressant ». « L’orient est en train de rattraper ses homologues occidentaux », a ajouté M. Green, notant que « l’époque était révolue où un petit nombre de pays riches représentant au maximum 10% de la population mondiale produisaient et consommaient 40 à 50% de la richesse mondiale ».

Interrogé sur la performance prévisible de l’Asie au cours des vingt prochaines années, M. Green a estimé que le continent « allait continuer à croître à vitesse assez rapide: je pense que l’évolution du centre de gravité de l’ouest vers l’est n’a fait que s’accélérer avec la crise financière, et je pense que ce mouvement va continuer durant encore au moins la prochaine génération ».

M. Green a prédit que l’Indonésie et le Vietnam allaient rejoindre le groupe des BRICs, les grands émergents, actuellement constitué du Brésil, de la Russie, de l’Inde et de la Chine. Il a noté aussi que le Brésil était également « sur la voie d’une très forte croissance, très liée bien sûr à ce qui se passe en Asie », en raison de la soif de celle-ci pour les matières premières brésiliennes.

Paris, 7 juillet 2010 (AFP)

Source : Vietnam et Indonesie, futures stars de l’économie asiatique

07/07/10

8 Réponses à “LE FUTUR DE L’ECONOMIE ASIATIQUE…”


  • La fin de l’article me laisse songeuse.

    http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/michel-colomes/l-amerique-nouvelle-conquete-de-l-ouest-des-chinois-21-07-2010-1217238_55.php

    Même à Princeton, ville universitaire réputée pour son ouverture sur le monde, cela a créé un choc : cette année, les classes d’allemand du lycée ont fermé. Définitivement. À leur place, des cours de mandarin sont programmés en première ou seconde langue pour les lycéens préparant leur diplôme de fin d’études secondaires, l’équivalent du bac. Si les étudiants américains « wasp » (white anglo-saxon protestant), autrement dit les blancs descendants des pères fondateurs de l’Amérique, vont désormais privilégier l’étude du chinois à celle d’une des principales langues européennes des affaires, c’est évidemment parce que le business se fait désormais avec Singapour ou Shanghai, plus qu’avec Francfort, Paris ou même Londres.

    Mais c’est aussi un reflet de l’afflux spectaculaire de Chinois, notamment issus de la deuxième génération, dans les universités ou les postes à responsabilité. C’était déjà le cas sur la côte ouest, où des villes comme Seattle ou la canadienne Vancouver ont une proportion d’Asiatiques dans leur population qui dépasse largement, et depuis longtemps, celle des Noirs. Et la vague gagne maintenant la côte est. « Par l’excellence de leurs résultats universitaires, les qualités d’initiative, d’innovation, d’assiduité qu’ils manifestent, les Asiatiques sont en train de devenir dans le tissu conjonctif américain ce qu’était la communauté juive dans les années 1930 à 1950″, juge une universitaire américaine qui enseigne justement à Princeton. Et la similitude est telle qu’ils ont une influence grandissante, même dans le domaine musical. Il faut s’y faire : les Leonard Bernstein d’aujourd’hui ont les yeux bridés.

    Un apport qui pourrait commencer à poser des problèmes

    Cette conquête de l’Ouest revue et corrigée à la sauce chinoise a une origine : une loi de 1965 révisant les conditions d’immigration très restrictives appliquées depuis 1924. Mais, au milieu des années 1960, les sénateurs et représentants pensaient que les critères retenus par leur nouveau texte (qualification professionnelle ou universitaire et présence d’un contact aux États-Unis) faciliteraient une immigration venant d’Europe de l’Est. En fait, ce sont des Asiatiques qui ont afflué : Japonais, Vietnamiens, Coréens et maintenant Chinois.

    Certes, les États-Unis ont vu d’autres vagues d’immigration avant celle-là, et leur force, qui vient aussi de ce qu’ils sont un pays-continent, est précisément de savoir absorber ces nouveaux venus dans le melting-pot américain. Mais tout de même, cet apport, dont la deuxième génération vise d’abord l’élite, pourrait commencer à poser des problèmes : il semble que, sans le reconnaître officiellement, les universités américaines qui appliquent depuis 1978 le système de « l’affirmative action » pour faire place aux étudiants issus des minorités ont retourné ces règles à l’égard des trop nombreux dossiers de candidature d’étudiants asiatiques. Appelons un chat un chat. En bon français, on appelle cela faire de la discrimination.

  • Nguyen Made in France

    « L’asiatique » cadre mal avec le business de la discrimination positive quel que soit le côté de l’atlantique où l’on se place. Pour cela, certains leur en veulent…

  • L’étudiant asiatique est davantage discriminé aux usa que son congénère « blanc » ou caucasien… La raison? Ils seraient semble-t’il sur-représentés si l’on appliquait une stricte politique de méritocratie (« the right guy in the right place! »). Si les « blancs » seraient proportionnnellement légèment perdant, blacks et latinos disparaitraient totalement des campus us au cas où cette politique d’affirmative action venait à être supprimée… Il est vrai que les asiatiques semblent réussir particulièrement bien en médecine où beaucoup d’entre-eux s’orientent…

    Si les asiatiques sont comparés aux juifs d’hier (qui étaient victimes d’ostracisme de la part des fameux wasp), c’est plutôt inquiétant pour ces derniers… Je sais que pas mal de « blancs » et sans doute aussi un nombre grandissant d’étudiants asiatiques vivent par ailleurs très mal cette politique d’affirmative action… Et je pense que ce problème se posera inéluctablement en france puique Sarkozy ne parle que des bienfaits de ce type de démarche (préfêts issus de l’immigration nord-africaine, flics, …) .

    Tout cela est bien beau, mais on connait désormais les limites aux états- unis. Les problèmes de fond subsistent dans les communautés black et latino (chômage supérieur à la moyenne à niveau égal)… Comment faire confiance à un professionnel qui aura obtenu son diplôme davantage grace à son origine ethnique que par ses qualités intrinsèques? Les avis sont aujourd’hui très partagés, par exemple, aux sein des diverses communautés issues de l’immigration…

  • pieer vanbroeders

    « les dragons « se sont réveillés!;) aujourd’hui l’inde demain à qui le tour?

  • Chinois made in france

    Le brésil est aussi une puissance émergente.

  • Pour information :

    « La médaille Fields, considérée comme le « Nobel des mathématiques », a été décernée aujourd’hui à deux Français Cédric Villani et Ngo Bao Chau, d’origine vietnamienne, ainsi qu’à l’Israélien Elon Lindenstrauss et au Russo-suédois Stanislav Smirnov, selon les organisateurs ».

    PS: A quel endroit peut-on poster les nouvelles informations ?

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/08/19/97001-20100819FILWWW00260-2-francais-laureats-du-nobel-des-maths.php

  • Un autre article sur les lauréats de la médaille Fields :

    « Ngo Bao Chau, 38 ans, né en 1972 à Hanoï et naturalisé français en 2010, qui enseigne à l’université Paris-Sud, a reçu la médaille Fields pour sa démonstration, en 2008, du « Lemme fondamental », une conjecture formulée en 1987. Récemment vérifiée par les experts du domaine, cette démonstration de plus de 150 pages a été citée en décembre dans le magazine Times « comme l’une des dix plus belles découvertes scientifiques de l’année », rappelle l’université Paris-Sud dans un communiqué. »

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/08/19/deux-francais-recoivent-la-medaille-fields_1400472_3224.html#xtor=RSS-3208

Laisser un Commentaire




jean's blog |
Agrocarburants, un réel inv... |
Un pékin dans la ville |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Salles la Source - le lien -
| découvrir la nouvelle
| des sujets et des opinions