« L’ASIATIQUE » ET « LA DIVERSITE »…

 

Le coup de gueule de Marc Cheb Sun, directeur de la rédaction de Respect mag :

« Ce jour-là un important Groupe du Service Public réunit à l’Unesco (quand même !) une tribune conséquente (pas moins de 11 participants) pour disserter place des minorités devant un public attentif et nombreux. On arrive, on s’installe, la tribune est encore vide, le présentateur attend, sourire aux lèvres. Jusque-là tout va bien. Mot de bienvenue (normal), remerciements. Introduction de la thématique : comment représenter chacun (et chacune bien sûr, mais là c’est moi qui interprète).

Place aux conférenciers : patrons de médias, journalistes, citoyens engagés, sociologues, 11 à se presser sur la petite estrade. Aujourd’hui on affiche la diversité, donc, sur le podium, tous sont noirs et arabes. Mon voisin, asiatique, fait grise mine : il devra attendre un autre colloque. Ils sont tous là? Oui, tous, on peut commencer. Mais, tout d’un coup, apparaît un problème à certains dans la salle (et surtout certaines)… Euh, y’a comme une erreur, un oubli (?), quelque chose d’absurde, vous voyez? Non? Vraiment pas? Cherchez bien… 11 costumes, 11 cravates (bon en version décontract’ aussi), 11 caleçons, 11 mecs, 11 keums, 11 messieurs, 11 bonhommes… 11 hommes quoi ! 11 sur… 11. Ils se saluent, se sourient, se congratulent, se contredisent, « s’entrecomplètent ».. « J’aime moyennement le mot diversité » nuance l’un d’entre eux, « je préfèrerais… »

Là, une femme lève la main (quelques quinquas dans la salle ont une pensée émue pour le MLF qui aurait, il y a 30 ans, torpillé l’estrade). Donc la dame lève la main. Généreusement, l’animateur lui donne la parole. « Je trouve étrange d’entendre parler diversité à la tribune avec seulement la moitié du monde représentée » (Mao disait « moitié du ciel », paix à son âme). Chuchotements dans la salle. Et là, une deuxième femme lève timidement la main. « Euh, moi, j’étais prévue. D’ailleurs je suis sur le programme (bruit de papiers froissés : tout le monde vérifie). Mais… on m’a oubliée ».

Et après quelques plates excuses, le fil reprend! Ces messieurs continuent comme si de rien n’était. Mon voisin asiatique regarde la dame avec un sourire solidaire. Le colloque se poursuivra. A l’accueil, tout le monde est content. Place aux petits fours. « Les choses progressent, quand même » commente un invité à l’hôteSSE. Oui, c’est sûr… Et une coupe de champagne, ça aide toujours! « 

Tribune parue sur Auféminin.com

http://www.respectmag.com/2010/11/10/la-recherche-de-nouveaux-hommes-4514

10/11/10

0 Réponses à “« L’ASIATIQUE » ET « LA DIVERSITE »…”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




jean's blog |
Agrocarburants, un réel inv... |
Un pékin dans la ville |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Salles la Source - le lien -
| découvrir la nouvelle
| des sujets et des opinions