• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 18 décembre 2010

Archive journalière du 18 déc 2010

RACISME ANTI-CHINOIS ET POLITIQUEMENT CORRECT…

Aux questions : qui sont les racistes anti-chinois ou anti-asiatiques? Comment oeuvrent-ils? Selon quelle logique, quelle idéologie, dans quel système?  Qui leur permet d’agir? l’article de Louis Haushalter  permet de formaliser des réponses, de faire un point :

« En France, rire «des jaunes», faire des jeux de mots sur leur apparence physique ou brandir la «menace» chinoise ne soulève pas l’indignation générale.

 Dans sa chronique économique du 16 mars, le journaliste Jean-Louis Gombeaud parle de la Chine qui va se mettre à exporter des TGV. Et conclut par cette phrase: «Rien à faire, les Chinois ne se sentent plus bridés», provoquant les rires dans le studio de RTL. Même prononcée sur un média national, ce genre de remarque est passée comme une lettre à la poste. Après tout, il ne s’agit que d’une blague potache comme il s’en dit tant dans la vie quotidienne. Pourtant, Jean-Louis Gombeaud aurait-il osé la même boutade –portant sur l’apparence physique– s’il avait parlé des habitants du Maghreb ou de l’Afrique subsaharienne? »


« Le 20 juin dernier, plus de 8.500 personnes, pour la plupart issues de l’immigration asiatique, avaient manifesté à Belleville pour dénoncer des violences de plus en plus fréquentes subies par leur communauté. Les associations avaient alors évoqué des «fantasmes» sur les Chinois plutôt que des agressions racistes. Pourtant, «la population chinoise à Belleville mais aussi dans d’autres quartiers comme Aubervilliers est victime de violences justement parce qu’elle est chinoise», affirme Olivier Wang, secrétaire de l’Association des Jeunes chinois de France (AJCF). Le racisme anti-chinois est même «un phénomène qui augmente, affirme-t-il: il y a de plus en plus de violences et de stigmatisations».
Il convient cependant de distinguer le racisme violent mais marginal d’un sentiment d’hostilité plus latent qui grandirait depuis peu dans la société française, alors que les premiers immigrants chinois sont pourtant arrivés il y a plus d’un siècle. Emmanuel Ma Mung constate une évolution:

«Il se produit depuis quelques années un changement dans les représentations que la société française peut avoir des Chinois. Auparavant, c’était un groupe sans histoire, sans problème, qui ne faisait pas parler de lui. Aujourd’hui, on a un changement progressif qui est un concours de phénomènes assez compliqués.» »

« Alain Jakubowicz maintient que le racisme anti-chinois ne constitue pas l’un des grands problèmes à venir. D’abord parce que la population chinoise arrivant en France est plutôt «de qualité»: «Si l’on avait des boat people, mon approche serait évidemment différente.» Ensuite parce que ce type de racisme n’a pas de fondements idéologiques ou historiques, il est plutôt conjoncturel: ce ne sont pas des théories sur la supériorité d’une race ou les mauvais souvenirs de la colonisation qui le justifient, mais plutôt une méfiance envers la population d’une nouvelle grande puissance dont on sait finalement peu de choses. Or, «l’ignorance est l’un des terreaux sur lesquels le racisme se développe».

C’est pourquoi Alain Jakubowicz n’est pas très inquiet pour «les jaunes». «Le tiercé gagnant de la lutte contre le racisme reste les « valeurs sûres » que sont la communauté arabo-musulmane, les noirs et les juifs», sourit le président de la Licra.  »

 http://www.slate.fr/story/31567/racisme-anti-chinois

18/12/10
 




jean's blog |
Agrocarburants, un réel inv... |
Un pékin dans la ville |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Salles la Source - le lien -
| découvrir la nouvelle
| des sujets et des opinions