Archive pour la Catégorie 'Journalisme'

Page 2 sur 5

HONGYAN PI, LA REFERENCE DU BADMINGTON FRANCAIS…

hongyanpi.jpg

A quelques jours du coup d’envoi des championnats du monde de badminton, qui pour la première fois se déroulent à Paris, la meilleure chance de médaille tricolore et actuelle n°5 mondiale, Hongyan Pi, est impatiente à l’idée de se frotter aux meilleures spécialistes du genre. [...] Je vis ici, à Paris, et joue avec l’équipe de France depuis longtemps (2003, ndlr). Je suis très fière de pouvoir jouer sous les couleurs de la France. [...]L’objectif est d’aller chercher une médaille.

Vous avez une revanche à prendre aussi après les Jeux Olympiques de 2008 (battue en quarts de finale par Zhang Ning, la futur lauréate du tournoi et tenante du titre, sur le score 21-19 au troisième set, ndlr) ?
J’étais bien préparée pour cette compétition, mais j’ai mal joué en quart de finale. La fille qui m’avait battue à Beijing a arrêté depuis.

Vous pensez le titre accessible ?
Les adversaires ont changé, les anciennes ne sont plus là. C’est vrai que les Chinoises restent très jeunes et que la Danoise Rasmussen est très forte. Tout dépendra de moi. [...]

Vous ressentez cette impression d’être le fer de lance du badminton français ?
Aujourd’hui, il manque des professionnels et des têtes d’affiches. Brice (Leverdez, n°1 français, ndlr) et Matthieu (Lo Ying Ping, ndlr) ont beaucoup progressé, et je pense que des jeunes arrivent et sont assez remarquables. Il y a un bel avenir. Il faut garder cette bonne base. Le badminton est très peu médiatisé en France à l’inverse du continent asiatique. Paris organise ces championnats, c’est bien pour la communication et la presse. Cela peut permettre d’attirer de nouveaux licenciés malgré le manque de connaissances du haut niveau.

Qu’en est-il justement à propos de ce public français ?
Les Français ont une image pas très professionnelle du badminton. Ils le voient plus comme un sport de loisir. Ce sont surtout les licenciés qui assistent aux matches. Beaucoup de places ont été vendues pour ces championnats et c’est bien pour notre sport. Le public voit bien le jeu, il appréciera la vitesse grâce à la proximité des gradins. La présence de la télévision serait bien pour diffuser les matches à tout le monde (Eurosport est le diffuseur officiel de la compétition, ndlr). Le badminton manque de diffuseurs en France.

En quoi le public français est-il différent du public asiatique ?
Le public français soutient tout le monde. Là-bas, les Asiatiques supportent beaucoup plus leurs joueurs, et rendent donc la tâche des visiteurs beaucoup plus difficile.

Source : sports.fr

20/08/10

VUE SUR LE NET, LES MEDIAS FRANCAIS…

Vous pouvez placer ici, en commentaire, des articles ou des morceaux d’articles
(avec leurs liens) qui vous apparaissent intéressants pour ce blog.

Ils  resteront visibles tels que vous les aurez présentés,
et pourront éventuellement être traités pour générer une publication.

Bonne journée…

Made in France…

Derniers commentaires :

Pour 2014, un hôtel en France interdit aux touristes chinois…

http://madeinfrance.unblog.fr/2010/08/20/vue-sur-le-net-les-medias-francais/comment-page-8/#comment-3830

2 FRANCAIS LAUREATS DE LA MEDAILLE FIELDS…

ngobaochau.jpg 

 cdricvillani.jpg

La médaille Fields, considérée comme le « Nobel des mathématiques », a été décernée aujourd’hui à deux Français Cédric Villani et Ngo Bao Chau, d’origine vietnamienne, ainsi qu’à l’Israélien Elon Lindenstrauss et au Russo-suédois Stanislav Smirnov, selon les organisateurs.

 Les prix ont été remis aux lauréats par le président indien Pratibha Patil à l’ouverture du Congrès international des mathématiciens (CIM) 2010 qui doit réunir plus de 3.000 mathématiciens du monde entier à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 27 août à Hyderabad, dans le sud de l’Inde.

L’Union Mathématique Internationale (IMU) décerne la médaille Fields, une distinction très prisée, tous les quatre ans depuis 1936, à plusieurs mathématiciens ayant moins de 40 ans au début de l’année concernée, à l’occasion du CIM.

Cédric Villani, 36 ans, directeur de l’Institut Henri Poincaré (IHP) à Paris depuis juillet 2009 et professeur à l’Ecole normale supérieure de Lyon, est récompensé pour des travaux portant notamment sur « l’amortissement de Landau » et l’équation de Boltzmann, physicien et mathématicien autrichien de la fin du 19e siècle.

M. Villani, qui considère sa récompense comme « un encouragement à poursuivre », à « continuer d’explorer » différentes voies des mathématiques, a cherché à comprendre plus finement le comportement de gaz ou de plasmas. « Il s’agit d’être mieux armés pour, par exemple, programmer des simulations sur ordinateur de ces équations ».

Ngo Bao Chau, 38 ans, né en 1972 à Hanoi et naturalisé français en 2010, qui enseigne à l’université de Paris-Sud, a reçu la médaille Fields pour sa démonstration, en 2008, du « Lemme fondamental », une conjecture formulée en 1987.Récemment vérifiée par les experts du domaine, cette démonstration de plus de 150 pages a été citée en décembre dernier dans le magazine Times « comme l’une des dix plus belles découvertes scientifiques de l’année », rappelle l’université de Paris-Sud dans un communiqué.

[ Complément d’information  issu de la page Wikipédia de Ngô Bào Châu :
Il devient membre du CNRS à l’Université Paris-Sud de 1998 à 2005. Il y soutient son habilitation à diriger des recherches (HDR) en 2003.En 2004, Ngô Bào Châu et Gérard Laumon ont reçu le Clay Research Award pour leur preuve du lemme fondamental pour les groupes unitaires. En 2008, Châu a annoncé une preuve du lemme fondamental pour les algèbres de Lie.Avec ces succès, Châu est devenu le plus jeune professeur au Vietnam. En 2010, il travaille à l’Institute for Advanced Study de Princeton, et il accepte un poste de professeur en mathématiques à l’Université de Chicago à partir du mois de septembre. ]

Ce palmarès 2010 porte à 11 le nombre de lauréats français sur les 52 médailles Fields décernées depuis 1936, ce qui « conforte le deuxième rang mondial de la recherche mathématique française », se sont félicités plusieurs organismes de recherche français (CNRS, ENS, UPMC).

Source : Le Figaro

Merci à Kithy

19/08/10

LES JAPONAIS AIMENT LE JAPON…

Même une cruelle élimination aux tirs au but n’a pas fait pleurer les supporteurs japonais. Les quelques milliers de Nippons installés dans les tribunes du Loftus Versfeld Stadium de Pretoria n’ont pas regretté une seule seconde le long voyage jusqu’en Afrique du Sud. Et tant pis si ce 8e de finale contre le Paraguay a probablement été le plus vilain match depuis le début de la Coupe du monde.

L’idée qu’il s’agissait aussi d’un jour historique pour le Paraguay, qualifié pour la première fois de son histoire pour un quart de finale mondial, ne les a pas non plus effleurés.
« Notre équipe s’incline avec les honneurs sans encaisser de but, s’enthousiasme Naoya, venu de Tokyo avec deux amis. Dans notre pays, la Coupe du monde est le plus grand événement de l’année. C’est un honneur d’être là ! Cela n’a pas de prix. » Si, quand même : le voyage a coûté à Naoya plus de 16 000 € pour voir les quatre matchs du Japon… « Moi, c’est carrément 18 000 €, sourit Keiji. Les Japonais sont prêts à mettre beaucoup d’argent pour venir. Nous voulons les meilleurs hôtels et seulement des billets en catégorie 1, la plus chère. » « Cela me coûte cher, renchérit Shinji. Mais quand je vois les prestations de Keisuke Honda (NDLR : le meilleur joueur japonais), je me dis que le Japon est capable, lui aussi, d’avoir des grands joueurs. »
Dans les rues de Pretoria, deux heures avant le match, les supporteurs japonais ont fait la joie des photographes professionnels et amateurs. Sourires presque tatoués sur les lèvres, ils affichent un bonheur contagieux. En 1998, ils avaient surpris la France avec leurs petits sacs en plastique dans lesquels ils ramassaient sagement leurs déchets avant de quitter le stade. Douze ans plus tard, ils ont appris la fantaisie.
Beaucoup arborent des déguisements, masques de Bouddha… « On s’amuse, mais cela ne veut pas dire que le Japon veut faire rire les gens, explique Yuji. Un jour, nous gagnerons le Mondial. On progresse tellement que cela arrivera dans moins de quinze ans. »

PARAGUAY – JAPON 0-0 (5 t.a.b. à 3)
Spectateurs :
36 742.
Arbitre : M. De Bleeckere (Bel).
Avertissements. Paraguay : Riveros (118e). Japon : Matsui (58e), Nagatomo (72e), Honda (90e + 3), Endo (113e).
Paraguay : Justo Villar (cap.) – Bonet, Da Silva, Alcaraz, Morel – Ortigoza (E. Barreto, 75e) – Santa Cruz (Cardozo, 94e), Vera, Riveros, Benitez (Nelson Valdez, 60e) – Barrios. Entr. : Martino.
Japon : Kawashima – Nagatomo, Nakazawa, Tanaka, Komano – Abe (K. Nakamura, 81e) – Hasebe (cap.), Matsui (Okazaki, 65e), Endo, Okubo (Tamada, 106e) – Honda. Entr. : Okada.

 Source : Le Japon tombe avec les honneurs… et le sourire

30/06/10

 

LE FOOTBALL ASIATIQUE A L’HONNEUR : JAPON ET COREE DU SUD EN 8E DE FINALE…

 

Après la Corée du Sud, le Japon s’est qualifié pour les 8es. La deuxième fois seulement dans l’histoire de ces deux sélections. Le regard sur ce renouveau d’un spécialiste du foot asiatique.

Quatre équipes asiatiques sur la ligne de départ et deux qualifiées pour les 8es. L’Australie et la Corée du Nord sont restées à quai mais la Corée du Sud et le Japon sont passés, pour la première fois depuis le Mondial 2002 co-organisé par ces deux nations. Ce doublé asiatique inattendu se fait notamment au détriment de deux anciens champions d’Europe, la Grèce et le Danemark. Edouard Dupas, du site footcoreen.com, analyse pour nous le réveil du Levant.

«Edouard Dupas, êtes-vous surpris par la double qualification de la Corée du Sud et du Japon ?
Oui, mais pas pour les mêmes raisons. Au vu de son très bon parcours en qualifications et du jeu qu’elle a montré en matches de préparation, je pensais que la Corée passerait plus brillamment qu’elle ne l’a fait. A l’inverse, je ne donnais pas cher de la peau du Japon que son sélectionneur Takeshi Okada était un peu seul à voir passer. C’est une belle revanche pour lui après toutes les critiques qu’il a enduré avant le tournoi. La victoire initiale sur le Cameroun (1-0) a montré que les Japonais étaient prêts le jour J. Ils ont pris à contre-pied tous les pronostics. Le Japon comme la Corée devancent deux champions d’Europe, Danemark et Grèce, et deux grosses écuries africaines, Cameroun et Nigeria. Chapeau.

Quelles sont les qualités montrées par le foot asiatique pendant cette Coupe du monde selon vous ?
La principale à mes yeux – parce qu’elle a fait la différence – c’est la réussite sur coups de pied arrêtés. La Corée a inscrit 3 de ses 5 buts de cette manière, le Japon 2 de ses 4 réalisations. Aucune autre équipe n’a fait mieux. Autrement, outre les qualités athlétiques des Coréens et beaucoup de précision chez les Japonais, il y a un mélange de discipline collective, d’appétit de réussite, de confiance en soi et une absence absolue de suffisance. A cet égard, on peut regarder l’approche asiatique comme l’antithèse de l’attitude de l’équipe de France… Voyez l’altruisme d’un Honda. Il marque, il fait marquer. Une star au service de l’équipe…

Les sélections coréenne et surtout japonaise ont peu de joueurs évoluant à l’étranger. Est-ce à dire que les championnats locaux progressent et savent retenir leurs talents ?
La K-League est le meilleur championnat asiatique. Quatre clubs coréens étaient cette saison en quarts de finale de la Ligue des champions asiatique. La formation est excellente en Corée. Le niveau est très proche de championnats européens comme les Pays-Bas ou le Portugal. La J-League est un peu moins performante mais c’est une belle réussite économique. D’où l’afflux de joueurs étrangers, beaucoup de Brésiliens notamment. Pour simplifier, je dirais que l’expérience vient au Japon, tandis que la Corée va un peu plus la chercher à l’extérieur, à l’image des Park qui jouent à MU et à Monaco.

En 8es, la Corée et le Japon affronteront des sélections d’Amérique du Sud*. Elles ont peu de références récentes contre ces équipes…
La Corée a joué cinq fois contre l’Uruguay et perdu quatre fois, les deux dernières en 2003 et 2007 à Séoul sur le même score de 0-2. Il y a déjà au six confrontations Paraguay – Japon, assez équilibrées, avec deux victoires pour les Sud-Américains, une pour le Japon, et trois nuls dont le dernier match au Japon (0-0 en 2008). Ce qui est amusant, c’est d’entendre certains commentateurs se lamenter de voir ces affiches inattendues entre sélections dites mineures. Mais le centre de gravité du football ne restera pas éternellement en Europe ! Huh, le sélectionneur de la Corée, dit que le fossé est encore grand entre le football asiatique et ses rivaux. Mais on n’est pas obligé de le croire.»

Recueilli par Jean LE BAIL

* Uruguay – Corée du Sud le samedi 26 juin et Paraguay – Japon le mardi 29 juin.

Source : Le foot se (re)lève à l’est

25/06/10

LES AGRESSIONS RECURRENTES CIBLANT LES CHINOIS DE PARIS TRAITEES PAR FRANCE 3 ET CCTV FRANCE…

http://www.dailymotion.com/video/xdroi8

21/06/10

SAMOURAIS BLEUS VS LIONS INDOMPTABLES : JAPON 1 CAMEROUN 0…

 

Image de prévisualisation YouTube

« Après une première demi-heure soporifique, il fallait attendre la 37e minute de jeu pour voir la première occasion africaine, avec une frappe dangereuse d’Eyong. La réaction japonaise fut aussi soudaine qu’efficace : un bon centre du Grenoblois Matsui et le talentueux Keisuke Honda profitait d’une approximation de la défense camerounaise pour ouvrir la marque dans un angle fermé (1-0). Sonnés, les Lions allaient le rester un bon moment.

Une franche occasion manquée par Choupo-Moting à la 47e minute ne cachait pas le désert du jeu développé par Eto’o et compagnie. Côté Japonais, le réalisme était de mise, avec un bloc placé très bas et des contres menés tambour battant dans la foulée de Honda. Okazaki frappait même le poteau à la 81e minute, avant que Mbia ne trouve lui la barre sur une frappe surpuissante cinq minutes plus tard. Un dernier arrêt réflexe du gardien nippon Kawashima scellait le score, et les joueurs japonais pouvaient se congratuler après cette superbe opération (1-0).  »

Article source : « Le Japon refroidit le cameroun » (Le Monde)

14/06/10

COUPE DU MONDE 2010 EN AFRIQUE : L’HYPOCRISIE DU DROITDELHOMMISME MADE IN FRANCE…

ET LES DROITS DE L’HOMME?

Image de prévisualisation YouTube

Les Droits de l’Homme en Afrique, Rapport 2004-2005 :

http://www.iuhr.org/IMG/pdf/Rapportfinal2004-2005.pdf

L’alibi « droidelhommiste » de médias tels que Le Parisien ou le JT de France 2 (entre autres…) cachait-il juste des relents racistes antichinois lors des jeux olympiques de Pékin de 2008?

En définitive,  quand cela ne leurs intérêts, Les Droits de l’Homme ils s’en « foot »…

11/06/10

 

SUMMER WARS EN COMPETITION A ANNECY…

« Au secours, les avatars reviennent !
Dès aujourd’hui en salle avec Summer
Wars, un film comparable à un millefeuille,
alternant avec virtuosité les
scènes de chronique campagnarde et
de récit d’anticipation. Ce long métrage
d’animation japonais, réalisé par Mamoru
Hosoda, s’ouvre sur les images
chatoyantes d’une plate-forme communautaire,
OZ, qui ressemblerait à la
fusion monstrueuse de Facebook,
MSN, Google et PayPal. Les comptes
des internautes du monde entier y sont
tenus dans une ambiance policée confinant
au bonheur. C’est évidemment
un leurre.  »

« L’action de Summer Wars se passe en
réalité à la campagne, au coeur d’une
famille réunie pour fêter l’anniversaire
de l’aïeule. Et si les plus jeunes quittent
le tatami du repas qui s’éternise, ce
n’est pas qu’ils s’ennuient : c’est qu’un
pirate informatique vient d’infiltrer la
plate-forme communautaire, au point
de provoquer, dans le monde réel,
pannes d’électricité à répétition, embouteillages
monstres et un risque de tsunami… »

« MAMORU HOSODA
Réalisateur de Summer Wars.

D’où vient votre goût des contrastes?
J’aime confronter des choses qui, à première
vue, semblent incompatibles : les
capacités de l’une peuvent faire apparaître
les qualités d’une autre.

Vous n’avez pas cédé à la 3D ?
Moi qui ai étudié la peinture à l’huile à
l’université, je reste convaincu que l’animation
dite traditionnelle n’a pas encore
été pleinement explorée.

Qu’attendez-vous de votre
présence au festival d’Annecy ?
Je suis très fier de voir mon film en
compétition dans un festival aussi prestigieux
et qui a une vraie tradition. Mais
c’est aussi un test grandeur nature.
Summer Wars est un film techno qui met
la famille au centre de son intrigue. Si
je vois qu’on l’apprécie, sans distinction
de genre ou même d’âge, j’aurai réussi
mon pari. »

 Source : article « La guerre des mondes virtuels a commencé » de Stéphane Leblanc pour le quotidien 20 minutes.

 09/06/10

KIMIKO DATE – UNE JAPONAISE VICTORIEUSE A ROLLAND GARROS…

« La Russe Dinara Safina, finaliste ces deux dernières années à Roland-Garros, a été sortie sans gloire au premier tour du tournoi parisien par la Japonaise Kimiko Date, âgée de 39 ans. La Nippone était 4e mondiale en… 1995, avant de se retirer douze ans du circuit, fait unique dans les annales. »

 » Kimiko Date, qui aura 40 ans en septembre, avait atteint les demi-finales porte d’Auteuil en 1995. Fin 1996, la Japonaise décidait de se retirer du circuit avant de revenir à la compétition en 2008. Elle est la joueuse la plus âgée à franchir un tour à Roland-Garros après la Britannique Virginia Wade en 1985. « Je suis vraiment heureuse, j’ai fait de mon mieux », s’est exclamé la Japonaise, sous les acclamations. Elle avait fait ses débuts en Grand Chelem en 1989, alors que Safina n’avait que trois ans.  »

 …

Source : http://www.lematin.ch

25/05/10

12345



jean's blog |
Agrocarburants, un réel inv... |
Un pékin dans la ville |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Salles la Source - le lien -
| découvrir la nouvelle
| des sujets et des opinions