• Accueil
  • > Remedes du monde pour le pays de l'absurde

Archive pour la Catégorie 'Remedes du monde pour le pays de l’absurde'

Page 3 sur 4

INTERVIEW DE LA CREATRICE D’HELLO KITTY PRESENTE A JAPAN EXPO…

http://www.dailymotion.com/video/xdvy28

01/07/10

Shimizu Yûko est une designer japonaise née le 1 novembre 1946 dans la préfecture de Chiba. En 1974, après avoir été diplômée de l’université d’Art de Musashino, elle entre dans la compagnie japonaise Sanrio et crée pour le compte de l’entreprise le célèbre personnage d’Hello Kitty ainsi que les peronnages Happiness Balloon, Koro-chan et Honey-chan. Deux ans plus tard, elle quitte Sanrio et se lance en freelance. Il faudra attendre cependant l’année 2002 pour la voir créer un nouveau personnage à l’identité forte, Angel Cat Sugar. Fin 2005, elle créé son dernier personnage en date, celui-là même qui sera présentée à Japan Expo, Rebecca Bonbon.

© 2009 YUKO SHIMIZU/ TACT.C.INC.

« Rebecca Bonbon est un adorable bouledogue français, une fashion victim parisienne qui vit dans un luxueux appartement à New York, avec vue sur Central Park. Rebecca a une vie de rêve, passant ses journées à montrer ses tenues chic au gré de ses promenades dans le parc, à faire du shopping et à pique-niquer avec ses amis. Rebecca aime tout ce qui est sucré et surtout les bonbons, et voilà comment elle a reçu le mignon surnom de Rebecca Bonbon. Chaque jour, la page Facebook de Rebecca compte de plus en plus de fans dans le monde entier, qui ne peuvent résister à son style et à sa personnalité. »

Source

LES JAPONAIS AIMENT LE JAPON…

Même une cruelle élimination aux tirs au but n’a pas fait pleurer les supporteurs japonais. Les quelques milliers de Nippons installés dans les tribunes du Loftus Versfeld Stadium de Pretoria n’ont pas regretté une seule seconde le long voyage jusqu’en Afrique du Sud. Et tant pis si ce 8e de finale contre le Paraguay a probablement été le plus vilain match depuis le début de la Coupe du monde.

L’idée qu’il s’agissait aussi d’un jour historique pour le Paraguay, qualifié pour la première fois de son histoire pour un quart de finale mondial, ne les a pas non plus effleurés.
« Notre équipe s’incline avec les honneurs sans encaisser de but, s’enthousiasme Naoya, venu de Tokyo avec deux amis. Dans notre pays, la Coupe du monde est le plus grand événement de l’année. C’est un honneur d’être là ! Cela n’a pas de prix. » Si, quand même : le voyage a coûté à Naoya plus de 16 000 € pour voir les quatre matchs du Japon… « Moi, c’est carrément 18 000 €, sourit Keiji. Les Japonais sont prêts à mettre beaucoup d’argent pour venir. Nous voulons les meilleurs hôtels et seulement des billets en catégorie 1, la plus chère. » « Cela me coûte cher, renchérit Shinji. Mais quand je vois les prestations de Keisuke Honda (NDLR : le meilleur joueur japonais), je me dis que le Japon est capable, lui aussi, d’avoir des grands joueurs. »
Dans les rues de Pretoria, deux heures avant le match, les supporteurs japonais ont fait la joie des photographes professionnels et amateurs. Sourires presque tatoués sur les lèvres, ils affichent un bonheur contagieux. En 1998, ils avaient surpris la France avec leurs petits sacs en plastique dans lesquels ils ramassaient sagement leurs déchets avant de quitter le stade. Douze ans plus tard, ils ont appris la fantaisie.
Beaucoup arborent des déguisements, masques de Bouddha… « On s’amuse, mais cela ne veut pas dire que le Japon veut faire rire les gens, explique Yuji. Un jour, nous gagnerons le Mondial. On progresse tellement que cela arrivera dans moins de quinze ans. »

PARAGUAY – JAPON 0-0 (5 t.a.b. à 3)
Spectateurs :
36 742.
Arbitre : M. De Bleeckere (Bel).
Avertissements. Paraguay : Riveros (118e). Japon : Matsui (58e), Nagatomo (72e), Honda (90e + 3), Endo (113e).
Paraguay : Justo Villar (cap.) – Bonet, Da Silva, Alcaraz, Morel – Ortigoza (E. Barreto, 75e) – Santa Cruz (Cardozo, 94e), Vera, Riveros, Benitez (Nelson Valdez, 60e) – Barrios. Entr. : Martino.
Japon : Kawashima – Nagatomo, Nakazawa, Tanaka, Komano – Abe (K. Nakamura, 81e) – Hasebe (cap.), Matsui (Okazaki, 65e), Endo, Okubo (Tamada, 106e) – Honda. Entr. : Okada.

 Source : Le Japon tombe avec les honneurs… et le sourire

30/06/10

 

LE FOOTBALL ASIATIQUE A L’HONNEUR : JAPON ET COREE DU SUD EN 8E DE FINALE…

 

Après la Corée du Sud, le Japon s’est qualifié pour les 8es. La deuxième fois seulement dans l’histoire de ces deux sélections. Le regard sur ce renouveau d’un spécialiste du foot asiatique.

Quatre équipes asiatiques sur la ligne de départ et deux qualifiées pour les 8es. L’Australie et la Corée du Nord sont restées à quai mais la Corée du Sud et le Japon sont passés, pour la première fois depuis le Mondial 2002 co-organisé par ces deux nations. Ce doublé asiatique inattendu se fait notamment au détriment de deux anciens champions d’Europe, la Grèce et le Danemark. Edouard Dupas, du site footcoreen.com, analyse pour nous le réveil du Levant.

«Edouard Dupas, êtes-vous surpris par la double qualification de la Corée du Sud et du Japon ?
Oui, mais pas pour les mêmes raisons. Au vu de son très bon parcours en qualifications et du jeu qu’elle a montré en matches de préparation, je pensais que la Corée passerait plus brillamment qu’elle ne l’a fait. A l’inverse, je ne donnais pas cher de la peau du Japon que son sélectionneur Takeshi Okada était un peu seul à voir passer. C’est une belle revanche pour lui après toutes les critiques qu’il a enduré avant le tournoi. La victoire initiale sur le Cameroun (1-0) a montré que les Japonais étaient prêts le jour J. Ils ont pris à contre-pied tous les pronostics. Le Japon comme la Corée devancent deux champions d’Europe, Danemark et Grèce, et deux grosses écuries africaines, Cameroun et Nigeria. Chapeau.

Quelles sont les qualités montrées par le foot asiatique pendant cette Coupe du monde selon vous ?
La principale à mes yeux – parce qu’elle a fait la différence – c’est la réussite sur coups de pied arrêtés. La Corée a inscrit 3 de ses 5 buts de cette manière, le Japon 2 de ses 4 réalisations. Aucune autre équipe n’a fait mieux. Autrement, outre les qualités athlétiques des Coréens et beaucoup de précision chez les Japonais, il y a un mélange de discipline collective, d’appétit de réussite, de confiance en soi et une absence absolue de suffisance. A cet égard, on peut regarder l’approche asiatique comme l’antithèse de l’attitude de l’équipe de France… Voyez l’altruisme d’un Honda. Il marque, il fait marquer. Une star au service de l’équipe…

Les sélections coréenne et surtout japonaise ont peu de joueurs évoluant à l’étranger. Est-ce à dire que les championnats locaux progressent et savent retenir leurs talents ?
La K-League est le meilleur championnat asiatique. Quatre clubs coréens étaient cette saison en quarts de finale de la Ligue des champions asiatique. La formation est excellente en Corée. Le niveau est très proche de championnats européens comme les Pays-Bas ou le Portugal. La J-League est un peu moins performante mais c’est une belle réussite économique. D’où l’afflux de joueurs étrangers, beaucoup de Brésiliens notamment. Pour simplifier, je dirais que l’expérience vient au Japon, tandis que la Corée va un peu plus la chercher à l’extérieur, à l’image des Park qui jouent à MU et à Monaco.

En 8es, la Corée et le Japon affronteront des sélections d’Amérique du Sud*. Elles ont peu de références récentes contre ces équipes…
La Corée a joué cinq fois contre l’Uruguay et perdu quatre fois, les deux dernières en 2003 et 2007 à Séoul sur le même score de 0-2. Il y a déjà au six confrontations Paraguay – Japon, assez équilibrées, avec deux victoires pour les Sud-Américains, une pour le Japon, et trois nuls dont le dernier match au Japon (0-0 en 2008). Ce qui est amusant, c’est d’entendre certains commentateurs se lamenter de voir ces affiches inattendues entre sélections dites mineures. Mais le centre de gravité du football ne restera pas éternellement en Europe ! Huh, le sélectionneur de la Corée, dit que le fossé est encore grand entre le football asiatique et ses rivaux. Mais on n’est pas obligé de le croire.»

Recueilli par Jean LE BAIL

* Uruguay – Corée du Sud le samedi 26 juin et Paraguay – Japon le mardi 29 juin.

Source : Le foot se (re)lève à l’est

25/06/10

LES AGRESSIONS RECURRENTES CIBLANT LES CHINOIS DE PARIS TRAITEES PAR FRANCE 3 ET CCTV FRANCE…

http://www.dailymotion.com/video/xdroi8

21/06/10

« A PARIS, C’EST LA GUERRE »…

http://www.dailymotion.com/video/xdrh9p

20/06/10

SUMMER WARS EN COMPETITION A ANNECY…

« Au secours, les avatars reviennent !
Dès aujourd’hui en salle avec Summer
Wars, un film comparable à un millefeuille,
alternant avec virtuosité les
scènes de chronique campagnarde et
de récit d’anticipation. Ce long métrage
d’animation japonais, réalisé par Mamoru
Hosoda, s’ouvre sur les images
chatoyantes d’une plate-forme communautaire,
OZ, qui ressemblerait à la
fusion monstrueuse de Facebook,
MSN, Google et PayPal. Les comptes
des internautes du monde entier y sont
tenus dans une ambiance policée confinant
au bonheur. C’est évidemment
un leurre.  »

« L’action de Summer Wars se passe en
réalité à la campagne, au coeur d’une
famille réunie pour fêter l’anniversaire
de l’aïeule. Et si les plus jeunes quittent
le tatami du repas qui s’éternise, ce
n’est pas qu’ils s’ennuient : c’est qu’un
pirate informatique vient d’infiltrer la
plate-forme communautaire, au point
de provoquer, dans le monde réel,
pannes d’électricité à répétition, embouteillages
monstres et un risque de tsunami… »

« MAMORU HOSODA
Réalisateur de Summer Wars.

D’où vient votre goût des contrastes?
J’aime confronter des choses qui, à première
vue, semblent incompatibles : les
capacités de l’une peuvent faire apparaître
les qualités d’une autre.

Vous n’avez pas cédé à la 3D ?
Moi qui ai étudié la peinture à l’huile à
l’université, je reste convaincu que l’animation
dite traditionnelle n’a pas encore
été pleinement explorée.

Qu’attendez-vous de votre
présence au festival d’Annecy ?
Je suis très fier de voir mon film en
compétition dans un festival aussi prestigieux
et qui a une vraie tradition. Mais
c’est aussi un test grandeur nature.
Summer Wars est un film techno qui met
la famille au centre de son intrigue. Si
je vois qu’on l’apprécie, sans distinction
de genre ou même d’âge, j’aurai réussi
mon pari. »

 Source : article « La guerre des mondes virtuels a commencé » de Stéphane Leblanc pour le quotidien 20 minutes.

 09/06/10

PIZZAS IRLANDAISES VS TRICHEURS DU FOOTBALL FRANCAIS…

 

« Les Irlandais n’ont pas oublié la main de Thierry Henry qui les a écartés du Mondial: une chaîne de restos offre une pizza à chaque but encaissé par les Bleus. Et s’ils sont éliminés, un marchand de TV cassera les prix! »

 » Ainsi, Pizza Hut Irlande s’engage à offrir des pizzas gratuites aux fans inscrits sur la page Facebook dédiée: Pizza Hut Delivery Ireland. Jusque là, très simple. Les fans dégusteront la pizza à chaque but encaissé par l’équipe de France!

Comment ça marche? Il suffit de cliquer sur le bouton ‘Pizza Free’ au moment du but.  Attention, l’offre est limitée à 350 pizzas gratuites. Il ne s’agirait pas de ruiner Pizza Hut, qui limite ainsi les risques tout en profitant un max du coup de pub.

Dans le même esprit (de revanche), la chaîne Currys lance une opération bons d’achats de 25 à 100 euros pour tout acheteur de téléviseurs au moment de l’élimination des Français du Mondial 2010…  »

Source : Mondial : l’Irlande se venge à coups de pizzas

28/05/10

PALME D’OR 2010 A CANNES POUR LA THAILANDE…

 

« Le cinéaste thaïlandais Apichatpong Weerasethakul, qui avait décroché sur la Croisette le Prix du Jury pour « Tropical Malady » en 2004, a obtenu dimanche avec son dernier film, « Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures », la récompense suprême, la Palme d’or du 63e Festival de Cannes. »

« Oncle Boonmee », un long-métrage surnaturel, raconte l’histoire d’un vieil homme malade qui s’est retiré auprès des siens à la campagne. Hanté par les fantômes de sa femme décédée et de son fils disparu, il entame une traversée de la jungle jusqu’au lieu de naissance de sa première vie. »

« C’est surréaliste de me retrouver ici (…) C’est un moment important pour l’histoire du cinéma thaïlandais, c’est une grande première », a déclaré Apichatpong Weerasethakul en recevant sa récompense. « Je voudrais vous remercier tous de m’avoir donné la possibilité de partager avec vous le monde qui est le mien », a-t-il ajouté, saluant ses parents pour lui avoir fait découvrir le cinéma voici 30 ans dans une petite salle de quartier.

Le président du jury, le réalisateur américain Tim Burton, et ses huit jurés, parmi lesquels les acteurs Benicio Del Toro et Kate Beckinsale, ainsi que le cinéaste indien Shekhar Kapur, ont principalement mis à l’honneur le cinéma européen et asiatique.  »

 …

  »Le Prix du scénario est allé au Sud-Coréen Lee Chang-dong pour « Poetry », qui évoque l’itinéraire d’une grand-mère tentant de remettre son fils sur le droit chemin et se découvrant une passion pour la poésie. »

Source

23/05/10

PRETRES MADE IN FRANCE : SPIRITUS DEI…

Image de prévisualisation YouTube

Les 3 prêtres du diocèse de Gap dont fait partie DINH NGUYEN NGUYEN…

Made in France…

25/03/10

LES CHINOIS ET GROLAND : LA FRANCE PAYS DE L’EST DE LA CHINE…

http://www.dailymotion.com/video/xcwqsx

 10/04/10

1234



jean's blog |
Agrocarburants, un réel inv... |
Un pékin dans la ville |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Salles la Source - le lien -
| découvrir la nouvelle
| des sujets et des opinions