• Accueil
  • > Recherche : blog made in france

Résultat pour la recherche 'blog made in france'

LE RETOUR DE TRAN ANH HUNG…

L’article d’Olivier Delcroix pour Le Figaro :

bc00915c762f11e09cfc910e8f70969e.jpg

Kenichi Matsuyama incarne Toru Watanabé, l’un des membres du trio amoureux de La Ballade de l’impossible. Un film singulier et magique à la mise en scène délicate et maîtrisée.

Tran Anh Hung, cinéaste de L’Odeur de la papaye verte, réalise La Ballade de l’impossible, la première adaptation au cinéma d’un roman de Haruki Murakami. 

Il avait disparu depuis onze ans. Tran Anh Hung, réalisateur de L’Odeur de la papaye verte (caméra d’or à Cannes en 1993) ou de Cyclo (lion d’or à Venise en 1995) revient de loin. Français d’origine vietnamienne, il signe, à 49 ans, une délicate et fidèle adaptation du best-seller de Murakami La Ballade de l’impossible. Sorti en décembre au Japon et dans plusieurs pays européens, le film a reçu un accueil enthousiaste. Le discret et trop rare cinéaste (auteur de quatre films en vingt ans !) explique sans fard les raisons d’une aussi longue absence. Cela valait la peine d’attendre. Sa Ballade de l’impossible a la même rigueur et la même poésie qu’In the Mood for Love

LE FIGARO. – Qu’est-ce qui vous a poussé à adapter La Ballade de l’impossibl e?

TRAN ANH HUNG. - C’est simple. Ce livre m’a profondément touché. Je me souviens de l’avoir lu en 1994, à Paris. À l’époque, je lisais toute la littérature japonaise traduite en français. Quand j’ai découvert La Ballade de l’impossible, j’ai entretenu avec le roman de Murakami une relation très intime.

Pourquoi s’est-il écoulé autant de temps avant que vous ne l’adaptiez?

J’ignorais que Murakami lui-même ne souhaitait pas qu’on adapte ses romans ! Et puis, il y a cinq ans, tout s’est débloqué. C’est ainsi que j’ai rencontré Haruki Murakami.

Comment s’est déroulée la rencontre?

Une douzaine de personnes de la production m’ont littéralement «préparé» à cette rencontre. À la japonaise. Mais lui ne m’a posé que deux questions: quel est le budget du film? Pourrait-il relire le scénario ? Un an plus tard, je lui ai envoyé mon scénario. Il me l’a renvoyé griffé de notes très généreuses. Ensuite, il m’a dit: «Fais ce que tu veux.»

Comme dans vos précédents films, chacun de vos plans semble réfléchi, presque d’une manière picturale. Est-ce conscient?

Non, il n’y a chez moi aucune part de calcul. Mon travail sur l’image est purement intuitif. C’est souvent à force de discussion que l’on arrive au bon mouvement de caméra. Il s’agit d’une gymnastique intérieure de ma part. Je ne commence à tourner que si je sens parfaitement le rythme musical de la scène. Mais il y a des jours où je pleure quand rien ne fonc­tionne ! J’appelle mon chef opérateur et je pleure sur son épaule, jusqu’à ce que les choses s’éclaircissent dans ma tête.

Comment avez-vous pu intégrer dans le film la chanson des Beatles Norvegian Wood?

C’est un petit miracle. Nous ne pensions pas obtenir l’autorisation de l’utiliser. J’ai mis la chanson sur une scène de film pour voir ce que cela donnerait. Les producteurs ont adoré et ils se sont battus pour avoir les droits. La chanson résume parfaitement l’atmosphère nostalgique et mélancolique du film.

Pourquoi avez-vous disparu si longtemps?

Mon dernier film, À la verticale de l’été, est sorti en 2000. Cela fait onze ans déjà. Ces choses-là sont bizarres. Je ne suis pas un cinéaste commercial. Tous mes projets sont tombés à l’eau…

Comment l’avez-vous vécu?

Pas bien. Comme disent les vieilles personnes: «Oh ! Je fais aller.»

Des projets?

Pour la première fois, je m’attelle à un film français. On verra bien si cela aboutit…

L’accueil chaleureux réservé à La Ballade de l’impossible à l’étranger vous a-t-il rassuré?

Non ! (Rires) Je suis un inquiet, mais cette inquiétude est positive. J’en ai besoin pour avancer.

CRITIQUE VIDÉO – Une romance envoûtante :

Image de prévisualisation YouTube

Un merci à Chinois made in France

http://www.lefigaro.fr/cinema/2011/05/04/03002-20110504ARTFIG00414-l-amour-en-fuite.php

04/05/11

L’ALLEMAGNE ET PHILIPP ROSLER…

L’article de Patrick Saint-Paul pour Le Figaro :

philipproesler3.jpg

Le ministre allemand de la Santé, Philipp Rösler, a annoncé sa candidature à la présidence du Parti libéral, mardi dernier, lors d’une conférence de presse à Berlin. Crédits photo : © Tobias Schwarz / Reuters/REUTERS

Philipp Rösler, le jeune ministre de la Santé d’origine vietnamienne, devrait prendre la tête du FDP et accéder au rang de vice-chancelier d’Angela Merkel.

L’orphelin d’origine vietnamienne s’est mué en enfant prodigue de la politique allemande. Les libéraux du FDP ont choisi le jeune ministre de la Santé, Philipp Rösler, pour succéder à Guido Westerwelle à la tête du parti. Rien ne devrait empêcher sa désignation formelle lors du congrès fédéral du FDP le 13 mai à Rostock. Ce chirurgien âgé de 38 ans, qui avait 9 mois lorsqu’il fut adopté par un couple allemand dans un orphelinat au Vietnam et qui a connu une ascension politique éclair deviendra alors le nouveau vice-chancelier d’Angela Merkel. D’ici là, Rösler n’aura pas une seconde à perdre pour s’acquitter de sa tâche herculéenne: tenter de redonner une cohérence à un parti en lambeaux.

Certains observateurs berlinois doutent que le jeune ministre au visage poupin ait le cuir assez épais pour s’imposer aux côtés d’Angela Merkel. Surnommée la «veuve noire», la chancelière a éliminé les uns après les autres tous les hommes politiques qui présentaient un danger. Et elle prépare sereinement l’arrivée de son quatrième vice-chancelier. «En politique il faut devenir méfiant et s’endurcir. On peut naturellement le faire si l’on trouve cela plaisant», affirme Rösler… Lui, le surdoué en politique ne fera pas comme les autres.

En prenant la tête du parti, il se rapproche de son objectif personnel: sortir de la politique à 45 ans. Entré au parti libéral en 1992, il exerce comme chirurgien en cardiologie jusqu’en 2003, date à laquelle il est élu au Parlement régional de Basse-Saxe (nord). Rösler accédera à la présidence du FDP à peu près au même âge que Guido Westerwelle, son mentor en 2001. Il a été tour à tour ministre de l’Économie du land de Basse-Saxe, puis vice-chef du gouvernement de ce même État avant d’entrer au gouvernement fédéral à l’issue des élections de septembre 2009.

Un pragmatique

Rösler est en mission à Berlin, où il dort dans une sorte de lit de camp dans son bureau. Restée à Hanovre, sa femme lui envoie régulièrement des vidéos et des photographies de leurs filles jumelles. Le nouveau patron des libéraux veut «offrir un nouveau départ au FDP». Son prédécesseur, Guido Westerwelle, avait fait du FDP un parti à thème unique, misant toute sa stratégie sur les baisses d’impôts. Elles n’ont jamais vu le jour à cause de la crise. Westerwelle avait décroché un score historique de 14,6% pour le FDP aux législatives de 2009, avant de le faire sombrer à 3% dans les derniers sondages: en dessous du seuil fixé à 5% pour siéger au Bundestag. Arrogant et dépourvu de bon sens politique, Westerwelle n’a pas convaincu en tant que chef de la diplomatie allemande.

Rösler est tout l’inverse. Ce travailleur sérieux, qui n’hésite pas à manier l’autodérision, n’est pas un libéral dogmatique. Il se considère comme un «libéral-social»… presque un hérétique. Pour lui la «solidarité est un fondement du libéralisme». Au ministère de la Santé, le chirurgien en cardiologie avait surpris en prenant à rebrousse-poil le lobby pharmacologique. Rösler devra user de son pragmatisme pour remettre son parti en phase avec la société et lui redonner une identité lisible. Ce défenseur des libertés individuelles sera surveillé de près par les partenaires européens de l’Allemagne. Sous l’impulsion de Westerwelle, le FDP, traditionnellement proeuropéen, avait adopté une ligne dure sur les plans de sauvetage de pays de l’eurozone en difficulté, très impopulaires en Allemagne. Mais les libéraux n’avaient pas marqué le moindre point et avaient brouillé leur image.

http://www.lefigaro.fr/international/2011/04/06/01003-20110406ARTFIG00692-les-liberaux-allemands-se-choisissent-un-nouveau-chef.php

Un merci à Kithy

Rappel :
http://madeinfrance.unblog.fr/2009/10/27/phillip-rosler-le-1er-ministre-allemand-dorigine-non-europeenne/

08/04/11

LE RACISME ANTI-ASIATIQUE EN FRANCE : TEMOIGNAGE…

Dans un post intitulé « Le racisme anti-Asiats, c’est si facile… », Prosith Kong fait état de sa propre expérience du racisme anti-asiatique en France.

Morceaux choisis :

« Les remarques, du genre « face de citron » ou « mangeur de chien », j’en ai entendu. Pour moi, ce sont des brimades, des injures. Pour les autres, des « plaisanteries ». Sauf que, là où j’ai grandi, on ne va pas plaisanter avec Mamadou, hein, mais avec le Chinois de service. »

« Ainsi, pour ne pas qu’on se moque de moi, j’ai ignoré pendant toute ma scolarité un Chinois venu du Chine. Pourtant je voyais bien qu’il cherchait une solidarité auprès de moi. Aujourd’hui, je regrette profondément de l’avoir laissé, lui aussi, seul dans son coin. Plus tard, au lycée, l’ambiance est devenue plus mature, même s’il y avait parfois des « chintok », des « jaune d’œuf » de lancés.

J’ai pu constater que mes amis  « blancs » préféraient me taquiner, moi, à propos de mes origines. Jamais ils n’auraient oser charrier un « Algérien » ou un « Malien » ! La peur, sans doute… »

« Oui, « on » est silencieux, « on » est moins nombreux, « on » est tolérant. La manifestation des Asiatiques de Belleville, au mois de juin dernier, a laissé paraître un certain ras-le-bol contre l’insécurité et le racisme. Oui, le racisme, ce grand mot qui effraie tout le monde. Quand des petits cons s’en prennent spécialement à des personnes qui ont les yeux bridées, c’est quoi, sinon du racisme, alimenté chez certains par une paranoïa ? »

« Je ne me souviens pas avoir entendu la moindre réaction de SOS Racisme ou de la LICRA suite aux propos d’Azouz Begag, qui disait : « Dans dix ans, on sera entouré de Chinois, alors il faudra que l’on se serre les coudes, les Français, les Arabes et les Africains, afin de protéger notre identité. » Black-Blanc-Beur ? Ah bah tiens, je crois qu’ils nous ont oubliés, là aussi.

Actuellement sur Facebook, on peut trouver un groupe intitulé « 2 milliards de Chinois en 2010, il serait temps qu’ils apprennent à s’enculer » (plus de 25 000 membres). Certes, c’est juste de l’humour, c’est pour plaisanter. Mais que dirait-on si, au lieu du mot « chinois », c’est le mot « musulman » qui apparaissait ? Devrions-nous aussi avoir un CRAN ou un CRIF ?  »

L’intégralité de son post : ici

23/11/10

A revoir :
Les agressions récurrentes ciblant des chinois de Paris traitées par France 3 et CCTV France :
http://madeinfrance.unblog.fr/2010/06/22/les-agressions-recurrentes-ciblant-les-chinois-de-paris-traitees-par-france-3-et-cctv-france/

« On sait pas vraiment si c’est des Chinois ou des Tibétains, toutes ces faces de citrons! » à France 2 (Elise Lucet et ses collègues n’ont pas entendu, problème d’oreillette…)
http://www.programme-tv.net/news/tv/1304-journaliste-france2-accuse-racisme/

L’analyse du racisme anti-asiatique par Georges Yang :
http://madeinfrance.unblog.fr/2010/01/23/analyse-du-racisme-anti-asiatique-made-in-france/

Azouz Begag propagandiste et xénophobe?
http://madeinfrance.unblog.fr/2009/12/28/azouz-begag-propagandiste-et-xenophobe/

 

 

DJENEVA ET ENZO COUPLE GAGNANT…

Djeneva, 11 ans et Enzo, 12 ans, sont sortis vainqueurs du concours « A la recherche du nouveau Michael Jackson » diffusé sur W9.

Leur magnifique prestation finale : ici

Image de prévisualisation YouTube

« Ce mardi 23 novembre, dix candidats se sont affronté dans le cadre de la finale d’A la recherche du nouveau Michael Jackson sur W9. La compétition a débuté cinq semaines plu tôt en compagnie de 120 personnes qui désiraient devenir le nouveau Michael Jackson du futur spectacle Génération Moonwalk »

A revoir : Enzo à l’école des stars sur Direct 8
http://madeinfrance.unblog.fr/2008/12/20/lecole-des-stars-enzo-pas-de-boogie-woogie/

A noter qu’au cours de la finale,  Enzo a déclaré qu’il était champion de France de karaté…

23/11/10

 

LE DEFI DE HOURTH…

A voir : le reportage « Le défi » de l’émission Sept à huit.
http://www.wat.tv/video/defi-378kp_2flv7_.html

21/11/10

Revoir Hourth au concours Incroyable talent :
http://madeinfrance.unblog.fr/2008/10/09/hourth-incroyable-talent-made-in-france/

03/10/08

VICTOIRE PAR L’INSTRUCTION DES ENFANTS D’ASIATIQUES…

lesenfantsdasiatiques.jpg

Pour les chercheurs, la culture d’origine, la valorisation de la réussite, ou encore la calligraphie semblent contribuer au succès des enfants d’Asiatiques. (Crédits photo: Patrick Bernard/AFP)

 » Dis-moi qui sont tes parents, je prédirai ton destin, semble dire l’enquête Trajectoire et Origines (TEO), qui s’appuie sur un large échantillon d’immigrés et d’enfants d’immigrés. Les statistiques présentées ce mardi par l’Ined sont implacables. Les enfants d’Asiatiques connaissent une éclatante réussite scolaire. La moitié des femmes descendantes d’Asiatiques (entre 18 et 50 ans) sont diplômées du supérieur contre 37% pour l’ensemble des Françaises. Les hommes survolent également les classements, avec près de 47% de diplômés du supérieur.

Aux États-Unis, les chercheurs analysent les performances des Sino-Américains depuis des années. La culture d’origine, la valorisation de la réussite, notamment financière, ou encore la calligraphie semblent contribuer à leur rayonnement, selon Peter Kwong, professeur à l’université de Hunter, à New York. En France, les démographes se penchent tout juste sur la réussite des enfants de Vietnamiens, Laotiens, Cambodgiens, de Chinois… Ils semblent échapper au déclassement souvent subi par leurs parents.

Car la migration a son cycle, observé dans tous les pays: la première génération peine à valoriser ses diplômes, perd en statut social. Les enfants rattrapent la société d’accueil. La troisième génération émerge vraiment. »

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/10/19/01016-20101019ARTFIG00648-la-formidable-reussite-scolaire-des-enfants-d-asiatiques.php

20/10/10

LA HAINE DU POKEMON…

 

« Dans le RER « A » comme « affligeant », même topo, mais souffre-douleur différent. Cette fois, c’est à un jeune homme d’origine asiatique qu’un usager s’en est pris. Le jeune homme était assis sur un strapontin quand une femme lui lance violemment : « Hey ! Le Pokémon, lève-toi ». « C’est à moi que vous parlez ? », demande, interloquée, la personne prise à partie. Pour toute réponse, elle obtient : « Je devrais te cracher dessus ! » Le tout dans l’indifférence générale. « 

Source

Observé par Chinois made in France.

21/10/10

HONGYAN PI, LA REFERENCE DU BADMINGTON FRANCAIS…

hongyanpi.jpg

A quelques jours du coup d’envoi des championnats du monde de badminton, qui pour la première fois se déroulent à Paris, la meilleure chance de médaille tricolore et actuelle n°5 mondiale, Hongyan Pi, est impatiente à l’idée de se frotter aux meilleures spécialistes du genre. [...] Je vis ici, à Paris, et joue avec l’équipe de France depuis longtemps (2003, ndlr). Je suis très fière de pouvoir jouer sous les couleurs de la France. [...]L’objectif est d’aller chercher une médaille.

Vous avez une revanche à prendre aussi après les Jeux Olympiques de 2008 (battue en quarts de finale par Zhang Ning, la futur lauréate du tournoi et tenante du titre, sur le score 21-19 au troisième set, ndlr) ?
J’étais bien préparée pour cette compétition, mais j’ai mal joué en quart de finale. La fille qui m’avait battue à Beijing a arrêté depuis.

Vous pensez le titre accessible ?
Les adversaires ont changé, les anciennes ne sont plus là. C’est vrai que les Chinoises restent très jeunes et que la Danoise Rasmussen est très forte. Tout dépendra de moi. [...]

Vous ressentez cette impression d’être le fer de lance du badminton français ?
Aujourd’hui, il manque des professionnels et des têtes d’affiches. Brice (Leverdez, n°1 français, ndlr) et Matthieu (Lo Ying Ping, ndlr) ont beaucoup progressé, et je pense que des jeunes arrivent et sont assez remarquables. Il y a un bel avenir. Il faut garder cette bonne base. Le badminton est très peu médiatisé en France à l’inverse du continent asiatique. Paris organise ces championnats, c’est bien pour la communication et la presse. Cela peut permettre d’attirer de nouveaux licenciés malgré le manque de connaissances du haut niveau.

Qu’en est-il justement à propos de ce public français ?
Les Français ont une image pas très professionnelle du badminton. Ils le voient plus comme un sport de loisir. Ce sont surtout les licenciés qui assistent aux matches. Beaucoup de places ont été vendues pour ces championnats et c’est bien pour notre sport. Le public voit bien le jeu, il appréciera la vitesse grâce à la proximité des gradins. La présence de la télévision serait bien pour diffuser les matches à tout le monde (Eurosport est le diffuseur officiel de la compétition, ndlr). Le badminton manque de diffuseurs en France.

En quoi le public français est-il différent du public asiatique ?
Le public français soutient tout le monde. Là-bas, les Asiatiques supportent beaucoup plus leurs joueurs, et rendent donc la tâche des visiteurs beaucoup plus difficile.

Source : sports.fr

20/08/10

VUE SUR LE NET, LES MEDIAS FRANCAIS…

Vous pouvez placer ici, en commentaire, des articles ou des morceaux d’articles
(avec leurs liens) qui vous apparaissent intéressants pour ce blog.

Ils  resteront visibles tels que vous les aurez présentés,
et pourront éventuellement être traités pour générer une publication.

Bonne journée…

Made in France…

Derniers commentaires :

Pour 2014, un hôtel en France interdit aux touristes chinois…

http://madeinfrance.unblog.fr/2010/08/20/vue-sur-le-net-les-medias-francais/comment-page-8/#comment-3830

2 FRANCAIS LAUREATS DE LA MEDAILLE FIELDS…

ngobaochau.jpg 

 cdricvillani.jpg

La médaille Fields, considérée comme le « Nobel des mathématiques », a été décernée aujourd’hui à deux Français Cédric Villani et Ngo Bao Chau, d’origine vietnamienne, ainsi qu’à l’Israélien Elon Lindenstrauss et au Russo-suédois Stanislav Smirnov, selon les organisateurs.

 Les prix ont été remis aux lauréats par le président indien Pratibha Patil à l’ouverture du Congrès international des mathématiciens (CIM) 2010 qui doit réunir plus de 3.000 mathématiciens du monde entier à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 27 août à Hyderabad, dans le sud de l’Inde.

L’Union Mathématique Internationale (IMU) décerne la médaille Fields, une distinction très prisée, tous les quatre ans depuis 1936, à plusieurs mathématiciens ayant moins de 40 ans au début de l’année concernée, à l’occasion du CIM.

Cédric Villani, 36 ans, directeur de l’Institut Henri Poincaré (IHP) à Paris depuis juillet 2009 et professeur à l’Ecole normale supérieure de Lyon, est récompensé pour des travaux portant notamment sur « l’amortissement de Landau » et l’équation de Boltzmann, physicien et mathématicien autrichien de la fin du 19e siècle.

M. Villani, qui considère sa récompense comme « un encouragement à poursuivre », à « continuer d’explorer » différentes voies des mathématiques, a cherché à comprendre plus finement le comportement de gaz ou de plasmas. « Il s’agit d’être mieux armés pour, par exemple, programmer des simulations sur ordinateur de ces équations ».

Ngo Bao Chau, 38 ans, né en 1972 à Hanoi et naturalisé français en 2010, qui enseigne à l’université de Paris-Sud, a reçu la médaille Fields pour sa démonstration, en 2008, du « Lemme fondamental », une conjecture formulée en 1987.Récemment vérifiée par les experts du domaine, cette démonstration de plus de 150 pages a été citée en décembre dernier dans le magazine Times « comme l’une des dix plus belles découvertes scientifiques de l’année », rappelle l’université de Paris-Sud dans un communiqué.

[ Complément d’information  issu de la page Wikipédia de Ngô Bào Châu :
Il devient membre du CNRS à l’Université Paris-Sud de 1998 à 2005. Il y soutient son habilitation à diriger des recherches (HDR) en 2003.En 2004, Ngô Bào Châu et Gérard Laumon ont reçu le Clay Research Award pour leur preuve du lemme fondamental pour les groupes unitaires. En 2008, Châu a annoncé une preuve du lemme fondamental pour les algèbres de Lie.Avec ces succès, Châu est devenu le plus jeune professeur au Vietnam. En 2010, il travaille à l’Institute for Advanced Study de Princeton, et il accepte un poste de professeur en mathématiques à l’Université de Chicago à partir du mois de septembre. ]

Ce palmarès 2010 porte à 11 le nombre de lauréats français sur les 52 médailles Fields décernées depuis 1936, ce qui « conforte le deuxième rang mondial de la recherche mathématique française », se sont félicités plusieurs organismes de recherche français (CNRS, ENS, UPMC).

Source : Le Figaro

Merci à Kithy

19/08/10

1234



jean's blog |
Agrocarburants, un réel inv... |
Un pékin dans la ville |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Salles la Source - le lien -
| découvrir la nouvelle
| des sujets et des opinions